Suicide – Ghost rider (1977)

Punk sans guitare, à l’avant garde de la musique electronique, basé sur une boite à rythme, orgue farfisa combiné à des pédales d’effets (Martin REV aux manettes) et surtout les hurlements, cris, feulements d’Alan VEGA (inspirés par les faces B d’Elvis dernière période).

Le premier album de Suicide est un cas d’école : minimaliste, rockabilly, bidouillages à la manière de KRAFTWERK, bide commercial à l’époque mais référence pour gens aussi différents que Springsteen ou les Fleshtones.

Que des bombes sur ce disque : GHOST RIDER, FRANKIE TEARDROP, CHEREE CHEREE…

Suicide1977

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.