Louis Bertignac à Calais le 29 août 2015

Presque 10 ans que je n’avais pas vu Louis en concert (Zénith de Paris 2006) ! Un peu honte d’avoir zappé ses concerts pendant une si longue période alors que fidèle et fan depuis toujours.
Bon là, il était annoncé hier soir dans ma ville, concert gratuit, dans la foulée de son album « Suis moi » sorti l’année dernière. Album comme toujours attachant chez Louis, alternant ballades naïves (son point fort sur disque) et rock plus enlevé.

Je me pointe devant la scène vers 17H, espérant voir les balances, Louis étant plutôt du genre à faire durer le plaisir dans ces moments là. Une quarantaine de personnes ont eu la même idée que moi. Et on a eu raison, le groupe 2015 se compose d’un deuxième guitariste : Nicolas Bravin à la guitare, Marco Bravin (le frangin) à la basse et Eric Lebailly à la batterie.
Pendant une heure au moins, toujours avec son look où on a l’impression qu’il vient de se réveiller, le groupe joue en plein soleil, jamme des blues ad lib, Dead flowers des Rolling Stones, Won’t get fooled again des Who, Something des Beatles, Mes icônes (seul titre qui n’était pas une reprise). En mode cool, Louis discute ensuite avec les fans et joue le jeu des autographes.

Trois heures plus tard, le concert commence sur la place d’armes bien remplie cette fois-ci ! Le début du concert est axé sur des titres du dernier album. Ça joue bien, le son est fort et clair.
Les titres récents fonctionnent plutôt bien, même si un peu déçu de ne pas avoir entendu certaines ballades du dernier LP (particulièrement Cathédrales).
Mais j’imagine que la set list a été « pensée » pour un concert en plein air.
Une seule vrai reprise « Have you ever loved a woman » popularisé par Éric Clapton. Sinon plusieurs snippets pendant les morceaux.

Louis est toujours sympa, cool, rigolo entre les morceaux : blague sur ses musiciens, sur calais…
Les moments qui m’ont marqué : une version bien speedé de New York avec toi, qui a même eu droit à deux « prolongations », Mes icônes (son morceau hommage aux Rolling Stones avec ses « ouh ouh » qui font penser à « Sympathy for the devil » que je trouve maladroit sur disque était ici super efficace), la reprise de Clapton était excellente et tous les titres de Telephone sont mortels !
Et on se rend bien compte que le public, motivé, réagissait au quart de tour à chaque titre du groupe. Ces morceaux touchent les gens, sont devenus intemporels, classiques.

On sent louis toujours impliqué, à balancer ses solos, en secouant la tête dans tous les sens comme il fait depuis toujours. J’aime ce mec, son histoire, sa simplicité (apparente en tout cas ).
Deux heures de rock’n’roll, il s’est mis tout le monde dans la poche. Final sur « Un autre monde ».  Je n’attendrais plus 10 ans avant de revoir Louis sur scène, je sais pas le 11 septembre prochain peut être… ? 😉

La set list
Qui a vu ma guitare?
Confidences de la junior
Suis moi
Je joue
Bientôt les clones
Cendrillon (snippet So lonely)
New York avec toi
Have you ever loved a woman (Freddy King cover)
Embrasse moi
Mes icônes (snippet Hey Jude)
Ça c’est vraiment toi) (snippet Satisfaction)
Cœur ouvert
La bombe humaine
Vas-y guitare
Ces idées là
Un autre monde
image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s