Mainsquare Festival Jour 3 – 3 juillet 2016

Retour à la citadelle d’Arras pour le troisième et dernier jour du Mainsquare festival cuvée 2016.  La programmation du jour est très alléchante placée sous le signe du rock « à guitares ». Cette fois-ci le soleil est au rendez-vous et c’est tant mieux.

On a loupé les Struts et on arrive juste à temps pour voir le concert de Last train, qui bénéficie d’une grosse réputation scénique depuis une petite année maintenant. Je n’avais pas encore eu l’occasion de les voir sur scène et j’attendais ce moment avec beaucoup d’intérêt. Contrairement à mes amis, je n’ai pas réussi à rentrer dans le concert. Je ne voyais que leurs poses, leur fausse nonchalance… Bref tout cela me semblait surfait pourtant tout le monde autour de moi avait l’air convaincu ! Je ne devais pas être dans un bon jour pour vivre ce concert. Promis j’essayerai à nouveau.

3-20160703_Main_Square_2016_Band-of-Horses (11)Les Band of Horses, trop rare par chez nous (il s’agissait d’ailleurs de leur unique concert français de l’année) montent sur scène à 17h30 et nous offrent un show resplendissant. Le groupe de Seattle, que je pensais canadien a dévoilé son americana sur la Main stage pendant une petite heure. Ben Bridwell, le leader et principal (unique?) compositeur du groupe, arrive sur scène avec sa veste en jean élimé, casquette, se pose assis derrière sa guitare pedal steel et entame le show par le titre Dull times/The Moon qui ouvre le dernier album du groupe why are you OK sorti quelques jours plus tôt. La moitié des morceaux joués (6 titres sur 13) sont issus de leur dernier opus. Évidemment les morceaux de leur albums précédents n’ont pas été oubliés et c’est avec grand plaisir que nous avons pu écouter Is there a ghost, No one’s gonna love You ou encore Islands on the coast de leur album Cease to begin que j’estime comme leur meilleur. Les morceaux sonnent plus rock en concert, plus brute encore. Je pense que le public adhéré à cette musique aérienne des grandes plaines US. Ben est sacrément charismatique malgré sa carrure chétive et je pense qu’il s’agissait de mon concert favori du festival tous groupes confondus. Le final sur The funeral a été le point d’orgue de ce magnifique concert. Ils seront en tournée européenne en 2017 et passeront par Paris et Bruxelles. A ne pas louper…5-20160703_Main_Square_2016_Band-of-Horses (5) - copie

Une demi-heure de battement avant d’assister au come-back de Ghinzu. Dans le public, beaucoup de belges venus en masse voir le groupe. Les belges ont un quatrième album dans les tuyaux et opèrent une relevé des compteurs dans les festivals d’été. Et ce qu’on analyse immédiatement c’est qu’ils n’ont rien perdu de leur puissance scénique ni de leur énergie à couper le souffle. La voix de John Stargasm est merveilleusement mise en avant, que ce soit dans les moments calmes ou comme dans les morceaux du type Do You read me? Ça fait longtemps que j’ai arrêté de considérer ce groupe comme un sous dEUS. Ils l’ont prouvé une fois de plus ce soir. Ils ont tout le potentiel pour exploser une fois encore, vivement le prochain album.

3-20160703_Main_Square_2016_Ghinzu (59) 6-20160703_Main_Square_2016_Ghinzu (68)

Re pause de trente minutes entre les deux concerts, on sent la pression monter. Ce soir-là, la France joue contre l’Islande pour les quarts de finale de l’Euro et on sent que le festivalier regarde son smartphone de plus en plus et la concentration du public pour le concert des Editors s’en est un peu ressentie. Le groupe anglais, fort de cinq albums, s’empare de la scène et nous livre sa pop rock, un peu convenu, je l’avoue. Pas franchement mauvais mais sans étincelle. Comme beaucoup de monde, j’ai failli me prendre au jeu il y a quelques années avec leur album An end has a start avec leur pop un peu new wave mais qui lorgne un peu trop vers le rock de stade pour me sembler vraiment honnête. Leur fin de concert coïncide avec la mi-temps du match de foot. Et autant vous dire que le moment n’est pas propice du tout à la musique. Tout  le monde exulte dès que l’équipe de France marque un but. Et il y en a eu beaucoup lors de cette soirée.

1-20160703_Main_Square_2016_Editors (60)

Quand les Insus montent sur scène, le match n’est pas fini mais l’affaire est pliée. Je ne me rappelle plus du score mais la France avait déjà beaucoup de buts d’avance. Le public est venu pour les Insus, ça se sent, rien qu’à voir la densité des spectateurs sur la Main stage, impossible d’avancer. L’attente suscitée par le groupe couplé à l’euphorie liée au foot, tous les ingrédients étaient réunis pour que le concert soit explosif. Et on n’a pas été déçus. L’intro de Crache ton venin nous explose les amplis dès le début du concert. Et c’est un plébiscite dans le public. Les refrains éternels scandés par toute la foule, des étoiles dans les yeux pour plusieurs générations de fans. Il s’agissait de mon quatrième concert du groupe et j’ai préféré ce set à celui du Zénith de Paris (excellent quand même), mais la formule festival fonctionne à merveille. Vingt titres joués, vingt tubes… les 2 titres de Louis ont été l’incontournable Cendrillon et le rock’n’roll 66 heures. Juste avant le Jour s’est levé, Jean-Louis a chantonné au piano We are the champions avec son accent anglais très personnel. Un final sur le vaudou est toujours debout et Ça c’est vraiment toi. Plus de deux heures de concert de très haute tenue qui ont finies d’achever le festivalier.

Franche réussite que cette edition 2016 du festival. Dommage pour la pluie le premier jour mais organiser des concerts en plein air dans le nord comporte toujours quelques risques. Une programmation finalement très complète avec son lot de découvertes. A l’année prochaine !

 

mainsquarefestival.fr

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s