Ian Dury – Sex & Drugs & Rock n Roll (1977)

Quel titre évocateur pour celui que l’on présente dorénavant comme le père de Baxter Dury. Emporté par un cancer en 2000, Ian Dury était l’un des personnages les plus hauts en couleur et attachants du rock anglais, joyeux trublion devenu chanteur par dépit et auteur de l’hymne punk et new-wave par erreur : Sex & drugs & rock & roll.

Entre 1977 et 2000, une dizaine d’albums sont sortis en solo ou avec les Blockheads, avec au moins un disque indispensable à toutes discothèques qui se respecte New Boots and Panties.

iadury.gconcertcesoir.jpg

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.