Yo la tengo à Lille le 16 fevrier 2019

Direction l’Aéronef ce soir pour Yo la Tengo . Le groupe composé du couple fondateur Georgia Hubley et Ira Kaplan (couple à la scène comme à la ville ) officie avec la collaboration de leur brillant bassiste James Mcnew depuis 1984 (James Mcnew lui est arrivé un peu plus tard au début des années 90) .

Ils ont traversé les années et les styles … rock indépendant, folk, country, covers et j’en passe .

Ca se joue sur la grande scène même si la salle est dans une petite configuration . Décidément les vacances d’hiver ont raison des décibels ces temps-ci …

La scène est parée, décorée de vinyles design et de bobines en suspension . Quand on regarde tous les instruments sur scène (2 claviers, 2 batteries, 1 contrebasse et pléthores de guitares et de basses …) on a du mal à s’imaginer que seuls 3 musiciens en feront usage ! 

Chose plutôt rare, le groupe occupera l’ensemble de la soirée…en performant eux même leur première partie !

Et cela se justifie largement car ils ont prévu 2 sets radicalement différents.

La premier set est à l’image de leur dernier album : calme, folk et envoûtant.

On comprend vite pourquoi il y a tant de matériel pour si peu de musiciens … ils jouent à la « chaise musicale » entre chant et instruments.

Mention honorable pour James McNew qui gère en alternance clavier, basse, contrebasse, batterie et tambourin.

Georgia, elle, occupe une bonne partie du chant entre 2 sets de batterie. Ira, lui, se cantonne  principalement à sa guitare.

Une bonne heure de performance : on aime mais on attend quand même avec impatience la seconde partie.

On en espère un peu plus pour un concert du samedi soir, surtout quand on sait qu’on peut trouver des morceaux plus électriques dans leur catalogue !

YLT5

La deuxième partie commence, le ton change, bien plus punchy.  Bienvenue dans le monde du rock indé et c’est pas pour nous déplaire.

On sent Ira bien plus à l’aise sur cette partie. Une vraie bête de scène . Il commence lui aussi son tour des instruments, livrant une performance endiablée au clavier sur « Sudden organ » . Il nous fera même un show de « air destroy guitare » sur la fin ( il y a la volonté d’être rock’n’roll mais il y a aussi la raison).

Ils reviendront pour un rappel composé de covers. Une reprise des Ramones (mais laquelle ? Mystère…) et 2 reprises plutôt country. J’avoue que je m’attendais à mieux sur le rappel.

YLT6

Cela fait retomber un peu le soufflet de folie . Mais on ne va pas se plaindre, on a passé plus de 2h15 avec Yo la Tengo et on n’a pas perdu notre soirée, loin de là !

Première partie :

———————-

You are here

Can’t forget

What chance have i got

All your secrets

She may, She might

Don’t have to be so sad

Ashes

Black flowers

Here you are

Deuxième partie :

———————–

Polynesia #1 (Michael Hurley)

Here to fall

Shaker

Stockholm syndrome

For you too

Shades of blue

Sudden organ

Decora

Sugarcube

I heard you looking

Rappel :

———–

Reprise des Ramones

Griselda (The Holy Modal Rounders)

By the time it gets dark (Sandy Denny)
Texte et photos : Emmanuelle MOUYART

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.