Souchon / Voulzy à Dunkerque le 27 novembre 2015

Depuis le temps qu’on attendait un disque et une tournée commune des deux compères.
Un album est sorti cette année « Derrière les mots », on le trouve plutôt mineur et une production très variété mais nous n’allons pas bouder notre plaisir. La côte d’amour énorme que nous avons pour Alain Souchon et l’idée de le voir sur scène avec son complice de toujours suffit à nous emballer.

IMG_2438

C’est au Kursaal de Dunkerque que nous nous rendons en cette soirée glaciale. Le concert est sold out depuis longtemps, les récents événement ont un peu durci les contrôles à l’entrée. Mais nous prenons place relativement rapidement quand même.
Surprise : nos places sont extrêmement bien situés, au premier rang en plein milieu. La musique de fond en attendant le concert nous plonge dans l’ambiance 60’s que doivent affectionner les artistes : Bob Dylan (période folk ) et Crosby, Stills, Nash & Young. Un rideau translucide sépare le devant de la scène et on voit les instruments par transparence. Les lumières s’éteignent et une vidéo est projetée où nous voyons le groupe arriver à Dunkerque, les musiciens sortir du bus. Et enfin Alain et Laurent se préparant à monter sur scène.

IMG_2464Très élégants Alain et Laurent arrivent sur scène pour entamer « J’ai 10 ans ». Ils sont beaux, en costards l’un et l’autre, le son est parfait et c’est parti pour un show de plus de 2h30 de délice, de mélodies légères, de mots simples, de cabotinage (surtout de la part d’Alain).
Malgré la taille de la salle, les artistes ont réussi un créer une atmosphère intimiste au show. Les classiques de l’un et l’autre sont joués tantôt en mode groupe, soit en duo voix/guitare Alain/Laurent. Les duos ne sont pas systématiques, il arrive que l’un des deux quitte la scène le temps d’une chanson.

Autant j ai une grande admiration pour Alain Souchon, autant j’avoue que je ne connaissais pas plus que ça l’univers de Voulzy, hormis les gros tubes. Ce concert fut un excellent moyen de me plonger dans sa musique. Quasi toutes les chansons jouées de son répertoire sont des tubes, mélodieux, cool. Du quasi « steely dan » pour Coeur grenadine jusqu’à la ballade intemporelle « Belle-Ile en mer » en passant par les très touchants FILLE D’AVRIl ou à la biguine qui donne envie de danser AMELIE COLBERT. J’ai adoré tous ses titres. Une vrai complémentarité de caractères.
Laurent est plus sobre qu’Alain, il avait même l’air un peu chafouin au début du concert (problème de retour sons ?), mais après quelques titres, tout est rentré dans l’ordre et il a retrouvé son sourire. Alain, lui, comme d’habitude, tout glisse sur lui, il est tellement drôle, sympa, danse de manière « originale », s’allonge sur le piano, fais la poule en courant partout pendant POULAILLER SONG, raconte des tonnes d’anecdotes…

IMG_2458Les titres de l’album en commun, sonnent beaucoup mieux live que sur disque, les morceaux de leurs répertoires respectifs sonnent parfaitement même si une fois a jamais, pas spécialement fan des arrangements mais c’est pas ça l’important. Le choix des titres était parfait, que des madeleine de Proust.
ET SI EN PLUS Y A PERSONNE d’Alain Souchon chanté en début de concert était bouleversant tant les paroles sont glaçantes suite aux attentats et nous touchent en plein cœur. LA BALLADE DE JIM a été prétexte au visionnage de vidéos d’époque ou on voit les deux compères en train de « construire » la chanson.

Véritablement, un moment joyeux, plein d’énergie, des artistes exigeants, populaires, poétiques… 2h30 qui m ont paru tellement courtes.
Au vu des différentes set lists, j’ai l’impression que les morceaux joués ne changent guère d’un soir sur l’autre, on est dans le music hall « à l ancienne ». Seul petit bonus à Dunkerque : aux rappels, nous avons eu droit à un couplet refrain de la chanson LE BAISER (qui vante la mélancolie de la plage de MALO BRAY DUNE, ceci expliquant cela) « de toute façon, celle là, on y coupera pas ici » dixit Alain.

IMG_2469

J’espère que j’aurai l’occasion de les revoir, seuls ou en duo. Alain a 72 ans, Laurent 68. Ces moments sont tellement précieux.
A première vue, la tournée risque de se poursuivre au moins jusqu’aux festivals d’été (dates annoncées aux Vieilles Charrues et la foire aux vins de Colmar pour l’été 2016). Je ferai tout pour les revoir.

Setlist (approximative)
1/ J’ai dix ans
2/ Bubble star
3/ Jamais content
4/ Il roule (les fleurs du bal)
5/ Caché derrière
6/ Et si en plus y’a personne
7/ Oiseau Malin
8/ La baie des fourmis
9/ La fille d’avril
10/ Le rêve du pêcheur
11/ Somerset Maughan
12/ Bidon
13/ Allo maman bobo
14/ C’est déjà ça
15/ Derrière les mots
16/ Le cœur grenadine
17/ Le bagad de Lann Bihoué
18/ Karin Redinger
19/ Jeanne
20/ La ballade de Jim
21/ Poulailler’s song
22/ Amélie Colbert
23/ Le soleil donne
24/ Le pouvoir des fleurs
25/ Souffrir de ne pas se souvenir
26/ Foule sentimentale
27/ Rockollection
28/ Belle-île-en-mer, Marie-Galante
29/ Rame

www.souchonvoulzy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s