The blues brothers – Everybody needs somebody to love (1980)

Un véritable classique de chez classique que ce titre interprété par Dan Aykroyd et John Bellushi, une reprise de Solomon Burke, auteur de la première version en 1962.

Surnommé le « king of rock n’ soul », Solomon Burke est un des derniers pionniers de la musique soul comme pouvait l’être Ray Charles ou Sam Cooke.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s