Le Download Festival jour 1 le 10 juin 2016

Pour une première édition de ce festival très populaire chez nos amis anglais, Live Nation nous a livré une copie très satisfaisante. Malgré les problèmes habituels que l’on rencontre les premières fois (Les files d’attente interminables à l’entrée, les queues pour le Cashless qui font littéralement la largeur du festival et un personnel pas encore rôdé), ce Download se présente comme un digne remplaçant du Sonisphère qui se tenait à Amnéville jusqu’à 2013.

IMG_6660

Concernant le site, il est grand ! Très grand ! 3 Scènes l’une en face de l’autre. Qui a pu poser des problèmes pour certains. En effet lorsqu’on est au plus proche de la scène, traverser toute la fosse pour rejoindre l’autre bout de l’Hippodrome de Longchamp relève du parcours du combattant ! La 3ème, axé plus sur la découverte, se trouve à côté de la première scène principale.. C’est par là que le festival commence pour moi. Il est 19h30 l’heure de rejoindre Blackrain.

Blackrain

La scène et la fosse sont abritées. Un avantage quand on sait que les prévisions météorologique donnaient la pluie favorite.. Heuresement, nous n’en avons pas vu la couleur. Les Four men s’avancent sur scène. Cheveux longs, piercing, tatouages, cuir, jean… Pas de doute, le Glam Metal régnera sur la scène. Et bien que l’ambiance dans la fosse soit plus à l’attente des stars de ce soir (Iron Maiden), le public joue le jeu, et reprend en coeur les différentes paroles des chansons entraînantes de BlackRain. Pour les chansons jouées, le groupe défend son dernier album Released de la plus belle des façons. “Eat You Alive” , Mind Control” sont interprétés d’une voix maîtrisée par Swan Hellion et les morceaux sont entrecoupés de solos bien ammenés. Et bien que le Set soit de qualité, on pourra reprocher un manque de spontanéité de la part du groupe et surtout du leader. Pourquoi remercier et présenter les morceaux en anglais, alors que ce groupe français joue .. en France ?

Néanmoins le groupe a fait du chemin depuis sa révélation au grand public à l’émission “La France à un incroyable talent” sur M6 fin 2012 et nous ne manquerons pas leurs prochaines représentations.

IMG_6675

Iron Maiden

20H30 c’est l’heure du rendez-vous avec Iron Maiden. Le groupe britannique que nous n’avons pas besoin de vous présenter. Les T-shirts à l’effigie du groupe sons légions, à tel point que l’on oublierait presque que nous sommes dans un festival. L’ambiance monte d’un cran et à chaque fin de musique, le ton grimpe, impatient de voir LA tête d’affiche de la soirée. Et lorsque les premières notes de ”Doctor Doctor” résonne la foule exulte. A la fin du morceau, une vidéo s’affiche sur les écrans géants. Nous nous retrouvons en pleine forêt tropicale où les références Maya s’enchaînent en hommage au dernier album du groupe. La scène se dévoile, et nous retrouvons Bruce Dickinson juché au sommet, devant un énorme calice crachant de la fumée, interprétant les premières notes de “If Eternity Should Fail”, premier titre du dernier opus du groupe : The Book Of Souls . Le spectacle promet d’être total. Le reste de l’équipe le rejoint, et la foule démarre au quart de tour. Pogos, Slams, Circle Pit .. Pas de doute, l’audiance s’est déplacé en nombre pour eux. Concernant le dernier album, c’est ce dernier qui sera le plus réprésenté ce soir. “Speed of Light” permet au leader de rassurer ses fans sur sa forme physique, courant de part et d’autres de la scène. Il prend le micro pour s’adresser à ses fans dans un français non pas irréprochable, à la limite de la compréhension, mais l’intention y est. On enchaîne avec le classique “Children Of The Damned” avant de revenir au dernier album avec “Tears of a Clown” en hommage à Robin Williams et au très long “The Red and the Black”. Derrière, Eddie, l’emblème du groupe, apparaît avec le drapeau britannique, que reprendra Bruce pour le prochain titre reconnaissable entre mille “The Trooper”  un autre classique débarque sur l’Hippodrome de Longchamp “Powerslave” où l’on peut admirer le jeu du batteur, Nicko McBrain grâce à sa caméra embarquée.

IMG_2931

Le chanteur en profite pour remercier ses fans avec un “Thank You Sonisphere” qui ne manquera pas de faire sourire le public auquel il demande de crier pour lui. Revenons a The Book Of Souls avec les deux titres “Death Or Glory” Bruce Dickinson porte un singe en peluche, offert par des fans argentins, autour de son cou et le titre éponyme où un Eddie géant débarque sur scène pour se fritter avec les différents membres du groupe. Heuresement le leader règle la situation en lui arranchant le coeur, le balançant dans la foule hystérique. Après cela un best-of nous est proposé avec“Hallowed be thy name” puis “Fear of the Dark” repris en coeur par le public. “Iron Maiden” est entonné par le groupe avant de quitter la scène un tout petit instant avant de revenir encore plus fort pour “The Number of the Beast”. Avant de continuer, le groupe tenait à rendre hommage au journaliste de Hard Force tombé au Bataclan et grand fan de Iron Maiden avec le titre “Blood Brothers”. Enfin, et plutôt surprennant le groupe termine son set avec “Wasted Years” sous les applaudissements fournis d’un public conquis. Un message caché pour annoncer une rétro tournée, pour les 30 ans de Somewhere In Time ?

Iron Maiden a donc, une nouvelle fois, assuré le show, prouvant son côté fédérateur ainsi que sa domination sur la scène Heavy Metal depuis plus de 40 ans maintenant.

Ghost

IMG_6950A peine le set terminé, nous nous faufilons à travers la foule compact pour rejoindre la deuxième scène pour le dernier concert de la soirée, en compagnie des suédois de Ghost. A peine arrivé au milieu du site, et sans avoir le temps de prendre une bière pour se rafraichir, les premières notes résonnent. On commence donc avec “From The Pinnacle to the Pit” tiré du dernier album Meliora qui permet à la foule de puiser dans leurs dernières ressources pour donner au groupe un accueil chaleureux. On note un son clair, mais peut être un peu fort – Plus fort que Iron Maiden ! – et une voix un peu cassée de la part du chanteur, qu’il n’avait pas à son concert de Lille en février dernier où nous étions.

IMG_7107A la fin de la chanson, il présente toutes ses excuses pour sa performance, mais néanmoins plus que correct, à cause d’un rhume avéré. Les titres s’enchaînent de façon magistrale, et on ne peut nier l’ambiance mystique qui règne sur scène, accentué par ce décor d’église, ces lumières, cette communion entre le groupe et les fans, et par les Nameless Ghouls, les musiciens masqués. Le chanteur, qui pour l’occasion a abandonné sa tenue papale, ne cache pas sa joie d’être là, rompant un peu son rôle de pape des enfers, en remerciant sans cesse le public, à qui il ne voulait pas priver de concert ce soir. “Cirice” , “Ritual” , “Year Zero” les classiques du groupes sont repris et c’est déjà l’heure de “Monstrance Clock” la dernière chanson. Pour raisons de santé, et surtout avec le retard de Iron Maiden, le set à du être raccourci.. Mais ne nous plaignons pas car le groupe a du annûler ses prochaines dates. Ce festival a permis au groupe de voir l’importance qu’il prend de jour en jour avec une foule conquise reprennant le refrain en coeur. C’est l’heure des traditionnels mercis et, c’est sûr, nous nous reverrons au Hellfest le week end prochain !

IMG_6759

www.downloadfestival.fr

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.