Katerine à Calais le 4 mars 2017

La dernière fois qu on avait vu Katerine, c’était lors d’un excellent concert à la faiencerie de Boulogne-sur-Mer en 2011.

Depuis l’artiste a sorti un coffret de 52 reprises ( malheureusement la mini tournée qui s’en est suivi n’est pas passé dans le nord) et aussi un album MAGNUM que je considère comme un des ses meilleurs et pour lequel il n’y a pas eu de concerts. Son dernier album Le fil est sorti il y a moins d’un an, c’est une autre facette du bonhomme que l’on decouvre : fini l’amuseur disco-techno, mangeur de banane… Il s agit d un disque plus introspectif où Katerine évoque la mort de son père ou encore d »objets qui vivent plus longtemps que les gens ». La tonalité du disque est beaucoup plus sobre que ce à quoi il nous a habitué, il s agit « en gros » d’un disque piano voix, accompagné de choeurs d’enfants par moments.

Le concert auquel nous nous rendons se déroule en mode assis ou un programme est posé sur notre siège et annonce la couleur de suite « Le concert auquel vous allez assister ne se reproduira plus jamais » et il faut avouer que…

Pour son entrée , Katerine arrive du fond de la salle habillé en……. je sais pas trop quoi vous dire en fait. Un mélange de robin des Bois et la reine d Angleterre, orné d’une couronne scintillante. Après avoir traversé la salle, il se lance dans une version a capella de La reine d’Angleterre, il sera très vite rejoint par Dana Ciocarlie au piano. Beaucoup de titres du dernier album ont été joués ce soir là et même les morceaux pourtant très dancefloor type Louxor passent très bien l’épreuve du piano – voix. Dans cette formule, il se met à nu, on gratte l’écorce du bonhomme. Loin de ce à quoi il nous avait habitué auparavant.

Sa bonne humeur, son sens de l’humour, sa gouaille, sa poésie, son univers unique font que le show n’est jamais austère. Et pendant deux heures quasi, on a été transporté dans un cabaret surréaliste ou ses pitreries se mêlaient à de veritables envolées poétiques. Tous les sentiments y passent : amusement, émotion, délire sur Marine le Pen, les hérissons qu’on écrase (et qui montent au ciel), son papa qui est mort. Un troisième larron vient de temps en temps sur scène, prétexte à quelques sketchs absurdes (et quelques notes de saxophone…).

Ce mec est un des grands de la chanson Française, du rock, qui commence à avoir une discographie consistante et qui nous fais voyager dans son monde farfelu par ses disques, ses spectacles mais aussi par ses films en tant que réalisayeur ou acteur. On vous conseille l’excellent Peau de cochon sorti en 2003 ou encore l’OVNI Magnum de Gaetan Chataigner (2014) ou encore Je suis un No man’s Land de Thierry JOUSSE.

Avant d’aller au concert, j’étais un peu grognon en me disant que j’aurais largement préféré le voir avec les Little Rabbits comme il y a quelques années, dans un format rock. Et finalement, il m’a eu le bougre. Ce spectacle était un enchantement, une bonne grosse dose d’art non formel, un one man show burlesque au service d’un grand monsieur.

Merci M. Katerine.

Setlist
La  reine d’Angleterre // Etres humains // le film // Louxor // Bien mal // ADN // Où je vais la nuit // Excuse-moi // Les doudous // Les objets // Marche turque // Papa // La banane // Des bisoux // Phillipe // Compliqué // Le 20 04 2005 // Automobile // Merveilleux // Poulet n 728120 // Patati patata / Rappel / Les plantes // La seine // A l’Elysée // 3 ans / Rappel 2 / Quand c’est fini // 2 arabesques // L 66 // Montparnasse (Appolinaire) // Moment parfait

Toutes les dates de la tournée ici.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s