Lady Sir au Colisée à Roubaix le 10 octobre 2017

Mardi soir se tenait l’unique représentation dans le nord de Lady Sir, et c’est au Colisée de Roubaix que ça se passait.

Lady Sir est l’une des excellentes surprises de  l’année 2017. Pour ceux qui ne sont pas au courant LS est la réunion de Gaëtan Roussel, front man des Louise Attaque (entre autres) et de l’actrice Rachida Brakni, que personnellement je connaissais peu. Le point de départ du projet est le morceau Accidentally yours initialement composé pour le générique de fin du long métrage de Rachida « De sas en sas » sorti en 2016.

Le disque sorti cette année est une petite pépite qui n’a pas eu la résonance médiatique qu’il aurait dû, tant il est charmant et truffé de petits bonbons folk rock.

ladysiralbum

Les mélodies de Gaëtan combinées avec la dualité des voix, des langues chantées et les tonalités 60 ‘s des guitares de Philippe Almosnino font merveille .

Ça sonne Americana et ensoleillé, notamment grâce au chant arabe de Rachida. Le disque est tellement simple et épuré que les morceaux nous semblent évidents et intemporels.

Vous avez compris, je suis super emballé et c’est avec beaucoup d’impatience que j’attendais ce concert .

ladysirfronton

Lady Sir sur scène, c est Gaëtan à la guitare Folk et au chant, Rachida au chant , Philippe Almosnino à la guitare, Jean Max Mery aux claviers et Nicolas Musset à la batterie (déjà croisé sur la dernière tournée de Louise attaque).

Rachida est au  centre de la scène entourée des 4 garçons. Le groupe est élégant, en vêtements sombres. Elle tranchant avec un gilet à plumes blanches.

La lumière est tamisée, le son excellent. Comme pour le disque, on avale tout d’une traite sans s’ennuyer un instant.

Tout reste dans un tempo modéré et presque la moitié de l’album fait figure de classique instantanément comme Je ne me souviens pas , Je rêve d ailleurs… Rachida est très à l aise sur scène tant dans sa gestuelle que dans son bagou entre les morceaux. Elle fait allusion à son amoureux Eric Cantona qui a écrit les textes de l’une des chansons de l ‘album Le temps passe ou plaisante aisément sur sa rencontre avec Gaëtan.

L’intégralité de l’album a été jouée. La setlist a été étoffée par une reprise du morceau immortalisé par Peggy Lee dans le film Johnny Guitar, jouée ce soir dans une version arabisante. Egalement « Si l’on comptait les étoiles », titre présent sur le 1er album solo de Gaëtan Ginger, Come to me (?) un inédit du groupe très dansant faisant penser à Blondie, Longtemps, tiré du 1er album de Tarmac et chanté seul par Gaëtan, et enfin un final sur les Doors : People are strange.

Le concert était charmant, une parenthèse enchantée, plein de sentiments doux distillés.

J’espère que lady Sir ne sera pas un « one shot  » et qu’il y aura une suite à ce beau projet.

Force est de constater que Gaëtan Roussel a une fois de plus mis la barre haute. Je suis fan de ses projets : en solo, avec les Louise , Tarmac… maintenant avec Lady sir. Il réussit à imposer sa patte, très reconnaissable, toujours en variant les plaisirs.

Quelle sera sa nouvelle aventure ? On se sait pas encore… En tout cas, si Lady Sir passe près de chez vous, n’hésitez pas une seconde…

Texte et Photos : Xavier AVERLANT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s