Chaud devant au Mainsquare 2018 ! Jour 1

IMGP0361Voilà l’été… toujours l’été… Les torses se sont souvent dénudés et les jambes découvertes… La jeunesse avec toute son impudence et sa force de vie s’est offerte aux arrangements musicaux de cette quatorzième édition du Mainsquare à Arras. Pour cette première journée, la prog était très éclectique.   Du gagnant du tremplin aux raps assurés de Nekfeu et du belge Roméo Elvis en passant par le quart d’heure chevelu des métalleux de Gojira et de Queens of the Stone Age.

Cette année sont attendus près de 120 000 festivaliers sur les trois jours de rendez-vous arrageois. Et du monde ça il y en avait sur cette première journée… que ce soit devant les scènes, dans les différents bars ou espaces ludiques proposés aux amateurs de musique. Près de 5 tonnes de matières ont été recyclées pour monter les décors des différents bars à thèmes (dont 1 tonne d’emballage).

Le festival s’est ouvert par le groupe gagnant du tremplin du festival, BAASTA! avec qui nous avons pu partager quelques mots, je vous laisserai notre interview (menée avec ma complice de choc) dans un article dédié. Sortie de ce moment privilégié se produisait sur scène le fils du grand BOB, Damian Jr Gong MARLEY. Un reggae puissant et reconnaissable à la touche MARLEYsque. Tout le folklore était présent sur scène dont le drapeau de la Jamaïque agité constamment par un préposé de choix. La musique était chaleureuse et comme une berceuse elle nous a gentiment amenée dans le songe de cette première soirée de musique : DO YOU LOVE MARIJ_ _ _ _ ? Ce fût le refrain sans complexe du chanteur.

IMGP0360

Qui de la Belgique ou du Brésil a marqué ? En voilà une drôle de question ! Le titre succulent du rappeur ROMEO ELVIS prenait une autre dimension à l’annonce faite par le chanteur du premier but inscrit par la Belgique… Je veux que tu glisses sur le sol… Arborant une queue de croco sur certaines chansons, le belge s’amuse d’un humour parfois caustique… « Bébé aime la drogue, Bébé ne se doute pas qu’on est près de la morgue. » Et bim deuxième but marqué…La Belgique rencontrera la France en demi-finale. Pour nous habitants des Hauts-de-France cette annonce est juste folle, tout comme les jeunes de ce public parfois pré pubère qui ne gère pas forcément les émotions de concert ! Roméo Elvis était bien présent hier soir… On se retrouve en demie donc…

Au tour des chevelus… Pour cette première soirée, se sont succédés GOJIRA, PLEYMO et QUEENS OF THE STONE AGE. Sans conteste cette séquence nous a offert du beau spectacle. Pour la néophyte du genre, j’ai entendu et pu apprécier le talent de GOJIRA. Un groupe de beaux garçons à l’apparence sage… mais il faut toujours se méfier de l’eau qui dort ! La guitare et la basse d’une assurance pleine de défiance accompagnées de la batterie et du chant vengeur nous ont transmis leur rage expiatrice pour un beau concert de flammes et de sueur.

PLEYMO m’a rappelé mes premiers pas adolescents, un LIMP BIZKIT à la française et à la plastique irréprochable. Le chanteur au torse nu nous a entrainés dans  le rythme de la jeunesse des 20 ans du groupe. Heureuse de les retrouver sur scène ! Pour clore ce moment, la Mainstage s’est habillée de lumières froides. Les notes d’ORANGE MECANIQUE résonnent dans la citadelle… Un frisson nous emporte, une émotion étrange faite d’une ambiance presque anxiogène et étouffante… mais ce n’est que du cinéma… car les premières notes de No one knows se sont révélées salvatrices… une belle entrée en matière pour ce groupe qui nous a offert un set de bonne tenue.

Direction la GREEN ROOMJUNGLE prend place. Le groupe est nombreux sur scène, sept membres, pour de belles harmonies de voix anglaises. Ils viennent de Londres, font le bel effort de s’adresser au public en français et ils nous  apaisent le cœur. Sous la chaleur qui commence à peine à baisser, le souffle de cette fraicheur naissante sur nos peaux moites, et le son suave de cette modern soul, comme dans une alcove…  ah ce que l’on était bien… JUNGLE pour vous résumer l’ambiance, c’est une douceur d’un soir d’été. Un été doux et chaud tout en finesse… Le seul petit hic, une ressemblance forte entre certains morceaux… Je vous recommande l’excellent titre HAPPY MEN, tout en énergie.  Amis de la soul et de la funk, écoutez-les vous ne serez que séduit par leurs rythmes sensuels !

NEKFEU prend du retard pour s’installer sur scène. Deux énormes murs de lumière placés dans la perspective des platines du DJ. NEKFEU apparait dans la crash zone et donne à voir une humilité touchante au plus près de son jeune public, des ados accrochés aux barrières guettant l’arrivée du rappeur, quelques minutes d’attente inconfortables pour une belle récompense. Le rappeur s’est adonné aux frappes dans la main de ses fans sur le titre Humanoïde et ses paroles poignantes Est-ce que t’as déjà… ? Belle presta !

Pour clore ce jour 1, le DJ Paul Kalkbrenner. BERLIN CALLING nous a ambiancé… Le personnage est assuré et une certaine douceur se dégage de lui. Aucune violence, la simplicité d’un homme derrière ses platines dont on apprécie la joie sur son visage de mixer. Pas d’interaction avec le public mais sa musique suffit à nous tenir en haleine. A noter, un bon remix du titre de STROMAE, TE QUIERO, j’ai pu réapprécier les paroles acerbes de ce titre renforcées dans leur sens par le rythme du DJ allemand.

Au moment où je vous écris l’appli du Mainsquare nous notifie que la journée sera chaude… à vos crèmes solaires et bouteilles d’eau chers festivaliers !

Texte et photos: Sophie DESREUMAUX

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.