Les doux et les survoltés du Mainsquare 2019

DSC00629

Il y a les tout doux et les survoltés. Et le Mainsquare n’a pas échappé à la règle. Les survoltés ce sont ceux qui ont le sang chaud, ceux qui s’agitent et nous percutent de leurs musiques jusqu’à ce que le souffle se coupe. Ceux qui nous font nous asseoir sur le sol pour mieux sauter et atteindre les nuages. Ceux qui font que l’on se bouscule, que l’on se déchaine dans une ambiance cathartique à nous faire perdre le nord et peut-être bien le sud aussi !

agar agar 4
Agar Agar

Parmi eux c’est Agar Agar que nous avons suivi dans leur douce folie. Pop, électro, synthé et voix à la fois métallique et suave, ça sature et ça résonne à en perdre notre raison. On suit la chanteuse Clara Cappagli dans ses troubles et ses divagations. Elle est sur scène comme l’on pourrait être sur les nuages, on plane avec elle et on ressent l’enivrement et la perte de contrôle. La chanteuse et artiste  parisienne s’en amuse…

 

Nouvelle rencontre avec le type…

Mat Bastard m’avait laissé un souvenir moyen voir réellement mitigé il y a deux ans déjà. Il m’avait laissé l’impression d’un faux méchant garçon faussement ironique sur lui-même. Cette fois il n’en fût rien.

DSC00709

Bienveillant avec son public, il a été d’une générosité exemplaire. Skip the use, s’est donc reformé après s’être séparé il y a deux ans pour manque de sincérité. Et de sincérité et de chaleur il en a redoublé pour cette troisième apparition sur la scène du Mainsquare. Le groupe a électrisé et survolté son public. Le leader du groupe joue avec le public comme un marionnettiste avec les fils de sa poupée articulée. De gauche à droite, de droite à gauche, il fait se séparer le public en deux puis s’amuse en un « 1,2,3 soleil » digne des cours de récréation de notre enfance. Bonne humeur et tolérance, voilà l’empreinte laissée dans les têtes des jeunes fans par le groupe à la folie maitrisée.

skipetheuse4

skipetheuse2

DSC00717

DSC00621

bringmethehorizon5
Bring me the horizon

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre métal, hardcore, rock et quelques notes electro, Bring me the Horizon a déstabilisé un public venu de bonne heure pour assister au tour de chant de Big Flo et Oli… Déconcertant pour les familles avec enfants, enthousiasmant pour les autres, ce show fait de danseuses armées de mitraillettes lanceuses de fumée et de flammes en a ébouriffé plus d’un. Et j’ai été conquise tant par la mélodie de ce métal qui loin d’être hurlant se joue de la cacophonie. Le chanteur anglais aux allures du Joker incarné par Heath Ledger possède la scène comme la musique et bien que parfois ses cordes vocales ont eu l’air de ne pas tenir le show, il n’en fût rien. C’est une belle surprise que la programmation de ce groupe d’outre-manche!

bringmethehorizon7

bringmethehorizon

Bison bisou… un nom tout en rondeur pour un genre très révolté. ça exulte, ça exhorte, ça expulse… et tout ça sur la scène du Bastion. Somme toute confidentielle, ce groupe lillois a son public, à découvrir pour les plus punks d’entre-nous!

bison bisou chanteur 2
Bison bisou

 

 

Et puis il y a les touts doux… les doudous qui nous réconfortent, ceux dont on aimerait se blottir dans leurs bras, ceux qui nous chuchotent des petits mots à l’oreille, ceux qui nous extirpent de ce monde de brutes! Cette année au Mainsquare l’Australie était mise à l’honneur avec deux artistes aux cheveux décolorés par le soleil. L’océan était si proche de nous.

matt corby1
Matt Corby

Matt Corby ouvre la Green Room. Tout doux, un visage angélique et une voix si douce à vous emporter sur les vagues de l’océan indien. Fou de gospel, Matt Corby mélange les sons folk, R’n’B, électro et crée son style.

Notre peau se laisse recouvrir par le sable, l’odeur iodée de l’océan s’empare de nos narines… John Butler Trio nous offre un moment de douceur sur la Mainstage. Et nos yeux fermés imaginent les grands espaces à perte de vue. Sa musique oscille entre la folk, le rock et certains rythmes tribaux, on se laisse porter par ces sonorités qui parfois semblent être empreinte de musique indienne.

john butler trio 1
John Butler Trio

john butler trio 2

Les feux de la Mainstage s’éteignent presque sous le blues de Ben Harper & the innocent criminals. Ben Harper ne change pas ou si peu, j’aurais aimé une scène un peu moins statique mais qu’importe l’homme est un doux. Alors laissons-nous porter par le folk, le reggae, le blues et laissons-le nous compter sa musique. Ben Harper a fait son job ni plus ni moins. Peu d’interaction avec le public que c’est dommage!

ben harper 3

 

ben harper 4

ben harper 2

La citadelle referme ses portes déjà… trop rapidement presque à notre insu. Mais l’organisation du Main Square a communiqué les dates de la prochaine édition qui se tiendra du 3 au 5 juillet 2020. Des têtes d’affiches? Nationales? Internationales? Affaire à suivre donc!

DSC00748

Texte: Sophie DESREUMAUX et l’esprit taquin de David Hasteda

Photo: Sophie DESREUMAUX (STAW.A)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.