Dominique A à Lille le 12 avril 2018

dominiquea1

Ce concert de Dominique A c’était avant tout une histoire de rythmes. Deux batteries sur scène. Des temps comptés avec frénésie, des contretemps décomptés avec fureur jusqu’à nous conduire dans une émotion lourde et éprouvante: un son parfois pénible presque dérangeant, presque froid, électrique. Un son râleur jusqu’à en perdre d’oreille les si beaux textes du chanteur. Mais quel dommage !
Le light show extrêmement présent participait à nous emmener dans cette anxiété. Rien de serein. Le souffle coupé comme une perte d’oxygène dans ces lumières aveuglantes. Il faisait chaud dans la salle, il faisait moite. Un inconfort certain qui a contribué à nous emmener petit à petit vers un état de transe. De l’électro certes mais un peu trop…
Le public avait répondu présent en nombre et en fervents connaisseurs au grand étonnement de Dominique A lui-même. Un public qui évolue dans l’âge avec son chanteur, on sent qu’une histoire est commune entre lui et eux venus pour lui. Et cela m’était suffisant pour vivre cette soirée. Spectatrice du public, j’ai vu des histoires belles souvent tristes et douloureuses. J’ai vu des couples blessés, j’ai vu des cicatrices mal refermées et de nombreux baisers échangés pour se rassurer… des étreintes pour se ressentir encore malgré la gravité de ce monde. Un concert de Dominique A c’est un concert de public.
C’était une des premières dates de ce début de tournée, le show bien qu’écrit et respecté à la lettre, les titres avaient quant à eux  peine à s’enchainer, de nombreux blancs laissant la place à la créativité des spectateurs: « T’es un bon ! », « Une autre ! », « T’es le meilleur ! »…  Et les réponses de Dominique A toujours pleine d’humour et de sympathie pour son public.
Les morceaux ont tous été revus et retravaillés. Selon certains c’est ce qui fait la force de l’interprète,  il est vrai que l’on ne se sent pas floué, malheureusement j’ai eu beaucoup de mal à vivre les chansons du dernier album. J’ai eu beaucoup de plaisir à reconnaitre l’Océan du très bon album Eléor. Mais mon cœur s’est vu toucher dans son mille à l’écoute d’Au revoir mon amour de ce même album, entendu en fin de concert, pleine de fatigue, l’émotion était vive.
On dit ici et là que la prochaine tournée sera solo et acoustique… peut-être serai-je plus réceptive au langage artistique de Dominique A ?
Setlist
Cycle/La mort d’un oiseau/Pour la peau/les 2 cotés d’une ombre/Vers le bleu /Va t’en /Le sens /Aujourd’hui n’ existe plus/ Le reflet /Se décentrer / L’océan / toute latitude / Rendez nous la lumière / le commerce de l eau / Lorsque nous vivions ensemble /Exit / Cap Farvel /Corps de ferme à l’abandon/ Le métier de faussaire /Eleor RAPPEL: Au revoir mon amour /Immortels / Le 22 bar / Le courage des oiseaux RAPPEL : Le convoi
Un grand merci à l’aéronef et à Scènes du Nord.
Texte : Sophie DESREUMAUX
Photo : phjulia (@Scènes du Nord )

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.