Thiefaine à Lille le 20 octobre 2018

Pour marquer le coup de ses 40 ans de carrière, Hubert Felix Thiefaine a décidé de partir pour une tournée de douze dates à travers l’hexagone.

thiefainebanniere

Annoncé il y a 1 an , cette tournée passera par l’Accorhotels Arenasalle  qu’il remplira pour la 3e fois, le 9 novembre prochain .

Samedi dernier, c’est au Zénith Arena à Lille que la tournée fit halte. Cette tournée anniversaire l’était aussi pour moi, ça fera quasi 20 ans que je suis HUBERT en concert et c’est d ailleurs dans cette même salle le 26 mars 1999 où j’assistais à mon premier concert. J’ai toujours été fidèle à ses disques et ses tournées et cette idée de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur le temps de quelques dates m’excitait au plus haut point.

Le zénith est bondé, l’ambiance est bonne, le public d’Hubert est chaleureux. On croise des vieux, des jeunes, des babas, des punks , des rockers… un mélange hétéroclite, populaire et bon esprit.

thiefaine16

En 1ere partie, le trio parisien THE GLUTEENS a assuré le coup avec une electro pop sautillante et plutôt enthousiasmante. Le public était réceptif et c’était mérité. Si j’ai bien compris, c’est Lucas Thiefaine qui  a produit leur disque. Bon une fois leur set fini, la pression monte et on s’apprête a voir arriver le groupe sur scène. Enfin la fin du suspens sur les titres qui figureront dans la set list.

Même si on se doute que seront présents les « indéboulonnables  » (Mathématiques souterraines, Lorelei , Les dingues et les paumés, Fille du coupeur de joints…), c’est sur le reste des titres joués que les pronostics vont bon train. Il faut dire que le répertoire de l’artiste commence a devenir imposant et après coup, je peux vous assurer qu’on a été gâté ! Et pas qu’un peu !

thiefaine17

Tous les albums ont été représentés et énormément de titres rares ou peu joués ont assouvi tous mes fantasmes de fans. Le concert commence par 22 Mai, titre de son 1er album « Tout corps vivant… » sorti en 1978 dans une version toute guitare dehors. On retrouve le band habituel, avec Alice et Lucas au front mais aussi le retour de Yan Péchin a la 3e guitare (il était le guitariste principal lors de la tournée SCANDALE MELANCOLIQUE).

S’ajoute au groupe une section de corde (de souvenir 2 violoncelles) et surtout un sax baryton qui apportait une couleur chaude a pas mal de titres. J’ai en souvenir une version de Lorelei quasi mambo.

Lors des tournées habituelles de Thiefaine, ce dernier défends systématiquement le dernier album en date en  interprétant de larges extraits à chaque fois. Ca m inspire toujours un grand respect cette façon de faire, c’est le signe qu’on a affaire à un artiste vivant, qui ne vit pas uniquement sur le passé et qui cherche a avancer.

Pour cette tournée parce que c’est ponctuel et que justement il n’est pas coutumier du genre, on se laisse aller au plaisir d’écouter ces merveilles que sont L’ AGENCE DES AMANTS DE MADAME MULLER, CRÉPUSCULE TRANSFERT, UN AUTOMNE A TANGER, LA VIERGE AU DODGE 51… et j’en passe. Le dosage était parfait entre les titres « repères » et les raretés  « pour fans « . Et comme d’habitude, toutes les versions ont été réarrangées.

Rien à redire sur le son qui était impeccable.

Monsieur THIEFAINE nous a offert un très très grand moment une fois de plus et je crois bien que c’est mon concert préféré de l’artiste à ce jour (je mesure en quantité de plaisir, émotion ressenti) et d’ailleurs qu’est ce que je fais le 9 novembre ? J’irais bien me reprendre une dose de 2h30 d’acrobatie verbale par un des derniers grand poètes de la chanson francaise ! Profitez à fond de cette tournée. A ce jour personne ne sait si il y aura une suite à ces douze concert.

thiefaine18

SETLIST
22 mai /Stalag tilt/Eloge de la tristesse/Les dingues et les paumés/Le jeu de la folie/Crépuscule transfert/La ruelle des morts/La vierge au dodge 51/Septembre rose/Critique du chapitre 3/Lorelei sebasto cha/Exil sur planète fantome/Affaire Rimbaud/Confessions d’un never been/Mathematiques souterraines/Un vendredi 13 à 5 hrs/L’agence des amants de madmaem MULLER/Je t’en remets au vents/La dèche, le twist et le reste RAPPEL: Un autome a tanger/L’ascenseur de 22h 43 /Enfermé dans els cabinets /Alligators 427 /Sweet amanite phalloide queen RAPPEL 2 : Maison borniol/Soleil cherche futur/exercice de provocation avec 33 fois le mot coupable RAPPEL 3: Tobbogan/La fille du coupeur de joint /Derniere station avant l’autoroute

Merci à Hugo !

Texte et vidéo : Xavier AVERLANT
Photos : Gael PINSON

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.