[Levitation Review] #01 – Vendredi 24 Septembre 2021 – Angers, France.

LA Jungle, dernier groupe pour ce 1er jour de festival

En effet cela fait 3 mois que j’ai pu assister à mon seul festival de l’année mais un souci de carte mémoire m’a bloqué un bon moment avant de pouvoir sortir les photos. Mais mission faite, vous aurez un débrief en mots et en images.

Cette année retour sur le site du Chabada après 4 années dans la salle du Quai. Cela change totalement, les 2 scènes en configuration face à face sont en extérieur. Ca fait un peu Route Du Rock mais sur un parking, un coté root qui n’est pas sans déplaire si un a un bon k-way ce qui est mon cas en grand habitué du festival malouin.

Le festival a réussi quant a lui à faire une belle programmation malgré les difficultés de circulation des groupes, la part belle aux groupes français mais aussi européens.

Pour des soucis de transport je ne peux assister aux 3 premiers concerts donc malheureusement pas un mot sur La Houle, Nova Materia et Melenas.

19h50 -> 20h40 – Sonic Boom :

Vu quelques jours auparavant à Paris au Petit Bain, Peter Kember alias Sonic Boom tourne ici pour son album All Things Being Equal sorti en plein milieu de la pandémie en juin 2020. Son set, je peux me tromper, était exclusivement composé de titres de cet album.

Très fan de Spacemen 3, j’aime a suivre les projets solos des 2 ex membres du groupe. Cependant j’ai eu pas mal de difficulté à rentrer dans cet album, très atmosphérique. En live, salle comme extérieur, c’est seul sur scène qu’il se présente avec une table rempli de clavier. Ici l’album prend un peu plus de matière mais comme mise bouche, pour un 1er festival depuis 2 ans et Levitation 2019 c’était bien agréable.
Peter que l’on retrouvera le lendemain, mais cela est une autre histoire !

20h40 -> 21h40 – Mars Red Sky :

On attaque le dur avec les bordelais de Mars Red Sky.
Donc au programme des riffs bien acérés comme à son habitude et une basse qui fait un énorme travail de soutient et par moment de lead.
On a le droit aussi a des belles envolées avec en guest Helen Ferguson de Queen of the Meadow (autre groupe bordelais).  
Du gros son pour cette première soirée et le public n’a pas caché son approbation !

21h40 -> 22h40 – Dame Area :

Duo français de synth-pop ici, qui mélange sons électroniques froid, transe et punk, les 2 membres alternant tous les 2 percus et synthés. C’est aussi déconcertant, c’est pour moi le genre de groupe parfait pour la fin de la soirée (mais le segment était déjà bien occupé !) et entre Mars Red Sky et The Limiñanas j’ai eu du mal a me lâcher complètement. C’était très bien, le public était largement au rendez-vous

22h45 -> 00h15 – The Limiñanas :

Pour moi le groupe que j’attendais (avec MRS) de la journée.
J’en suis pas a mon coup d’essai avec ce duo de Cabestany (et 7 personnes sur scène dont Eduardo Henriquez de Nova Materia que l’on retrouvera 2 jours plus tard a Paris au Trabendo.
Très fan des albums, Shadow People avait été un de mes albums de l’année en 2018, très fan des side project (l’Epée, vu en cloture du dernier Levitation 2019) et surtout de De Pelicula leur dernier album en date sorti en septembre dernier.

Pas de suspence, ce qui marche bien en album avec eux marche encore mieux en live.
Intro en douceur avec Saul, le morceau d’ouverture du dernier album mais on attaque très vite le psyché hypnotique avec Je rentrais par le bois … BB et la le ton est donné.

Alternance des titres du derniers albums et morceaux plus « classiques » comme The Gift, Funeral Baby ou Crank.
Que Calor!, single de De Pelicula marche particulièrement bien, comme sur album.
On ne change pas une recette qui gagne avec la reprise de Mother Sky de Can

Très fan des morceaux chantés par Nika sur la tournée Shadow People et Emmanuelle pour les reprises de L’épée j’étais un peu déconcerté (Ghost Rider par exemple) mais on s’y fait vite …
1h30 de concert magique, merci Levitation !

00h15 -> 01h00 – LA Jungle :

Pour finir le duo belge que j’avais pu apprécier en première partie de concerts a Paris et que j’attendais donc de pied ferme pour finir la 1ère soirée.
Ils ont relevé le défit de passer après les Limiñanas et ont balancé un set dense et rythmé comme on pouvait le souhaiter

Le public est à fond et même s’il est tard, humide et pas si chaud que ca l’ambiance est assez folle dans la foule encore compacte.
Les titres s’enchainent sans retenu et c’est avec une déception non feinte que le public est envoyé au lit a 01h00 !

Merci Levitation et à demain pour la suite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.